haut

Le chevalier à l’armure rouillée

Un coup de cœur : Le chevalier à l’armure rouillée
(Robert Fisher)

En regardant  la couverture du livre, j’y ai lu : «Plus de 3 millions vendus dans le monde» j’avoue que j’ai trouvé cela un peu excessif, présomptueux et surtout, pour une plaquette, c’est un peu cher… Bon.

Dès les premières pages, je me suis dit, c’est écrit en grosse lettre, c’est un conte, une bien belle histoire pour les enfants. Je dois vous avouer que je l’ai lu rapidement, c’était facile… MAIS.

En y retournant une deuxième et une troisième fois, l’auteur a voulu que moi, l’adulte, je prenne conscience que ce chevalier à l’armure rouillée, c’est pas mal moi…

M. Fisher, avec ce chevalier à l’armure rouillée, nous propose un examen de conscience sur notre façon d’aborder la vie et des pièces d’armure qu’on se revêt pour se protéger et ce, malgré toutes nos bonnes volontés.

Il nous donne 3 châteaux à visiter pour faire dans notre cœur, dans notre vie une quête du chemin de la vérité :
– le premier château, celui du silence ;
– le deuxième château, celui de la connaissance ;
– le troisième château, celui de la volonté et de l’audace.
Ce petit livre, tout simple, m’a interpellé et m’amène à faire la vérité dans ma vie. Qu’est-ce qui me pousse à être bon, gentil et plein d’amour, de vouloir tuer des dragons et de vouloir sauver les demoiselles en détresse…
Ce n’est pas qu’un simple conte. C’est une histoire qui nous met face à nos choix de vie et au choix de nos priorités.
Enfin, le livre de M. Fisher est à lire et à relire, et à relire…

Denis Charest

Poster un commentaire