haut

Seigneur que veux-tu que je fasse?

Cette question m’habite profondément, tant être témoin du christ aujourd’hui me semble plus passer par le  « faire » que par le « dire ».

Or, comme beaucoup, enfoncée dans mes  devoirs, mes lenteurs, ma vie de famille, mon travail…. quel temps me reste-t-il pour véritablement témoigner de l’importance de Dieu dans ma vie ? Répondant mécaniquement à ce que la vie me demande, agissant souvent par habitude ou par convention, engluée parfois dans une routine, que reste-t-il de cette volonté d’être au service de mon Créateur ?

« Seigneur, que veux-tu que je fasse pour Toi ? » : Sois toi-même et pas une autre!

Telle est la réponse qui me saute aux yeux en me plongeant aujourd’hui dans l’Évangile de la Samaritaine (Jn 4,5-42). Le regard d’amour, de sérénité et de confiance sur cette femme, étrangère, imparfaite, et peu recommandable aux yeux d’un juif, m’a touché au fond du cœur. « Qui suis-je pour que tu me demandes à boire ? ». Je pourrais ajouter : qui suis-je pour porter Ton regard sur l’autre, pour porter l’étendard de Ton amour, pour transmettre Ta parole, pour encourager Ta rencontre, pour être aimée si totalement ? Et la réponse vient : Je suis “Moi”, aimée de Dieu, choisie et façonnée pour être un témoin crédible du Dieu sauveur.

2zh1pmwMe reposant sur un Dieu confiant et solide, dont le regard ne vacille pas, un Dieu dont l’énergie m’élève et me pousse à l’action, sûr de Lui dans la confiance qu’il me porte, je peux répondre à cette vocation : être un témoin crédible de l’Amour de Dieu pour tout homme. En vivant et agissant en vérité avec ce que je suis, en cultivant une complicité profonde avec mon Dieu, en prenant conscience au plus profond de moi que je suis et resterai sa fille bien aimée quoique je fasse ou ne fasse pas, je deviens Son visage face au monde,  trace réelle du Royaume de Dieu sur terre. Loin de briller pour me rassurer, je le laisse briller à travers moi, transparente et vraie.

Si chaque chercheur de Dieu découvre sa vocation, et l’assume, les signes du Royaume se multiplieront au sein d’un peuple debout et libre. Le Seigneur a besoin de chacun, dans ses forces, ses fragilités et sa pleine liberté : c’est la multitude et la diversité des façons d’être et d’agir qui Lui permettra de rejoindre chacun où qu’il se trouve, physiquement, psychiquement ou spirituellement. Il est donc important que chaque « outil » humain trouve la place qui lui convient profondément, pour pouvoir laisser s’exprimer en lui et par lui, le plus lumineusement possible, la volonté de rédemption et d’amour du Dieu créateur. L’accomplissement du Royaume, alors, sera proche.

Marie-Laure

Poster un commentaire